A L’ASSAUT DES CHÂTEAUX


L’Alsace est particulièrement reconnue pour sa gastronomie et ses vins, mais elle dispose aussi d’une densité exceptionnelle de châteaux forts. Pas étonnant donc qu’une route des châteaux et citées fortifiées y a vu le jour.
Dans la région de Sélestat Haut-Koenigsbourg, nous avons la chance d’avoir une belle concentration de châteaux. Leurs silhouettes sont omniprésentes au cœur du paysage et habillent remarquablement le massif. Attention toutefois certains ne sont pas accessibles. 
Vous rêvez de vivre une expérience hors du temps, on vous emmène visiter nos 5 châteaux et leur Histoire particulièrement riche !

Château du Haut-Koenigsbourg (Orschwiller)

La star des châteaux alsacien

Des légendes, des contes et des mystères dorment depuis 900 ans dans l’enceinte du château du Haut-Kœnigsbourg, un édifice magnifiquement restauré parmi les sites les plus visités d’Alsace. Donjon, canons, pont-levis et salle d’armes... Franchir les portes du château, c’est revivre l’époque médiévale. 
Il impose sa silhouette majestueuse au sommet de son éperon rocheux, sa visite est couronnée par un panorama grandiose sur la plaine d’Alsace.
Saviez-vous que le château du Haut-Koenigsbourg inspire aussi le 7ème art ? Son atmosphère si particulière, son architecture comme ses pierres multiséculaires habillées de neuf fascinent de nombreux réalisateurs. « La Grande Illusion » en 1937, « Les aventures d’Arsène Lupin » en 1957 et « Agent trouble » en 1987 ont eu pour cadre la célèbre forteresse alsacienne.

En savoir plus

Château du Ramstein (Scherwiller)

La petite sentinelle 

Erigé en 1293 à proximité de son voisin l’Ortenbourg  à 433 m d’altitude. Son emplacement stratégique, qui offrait une vue dégagée, permettait de voir venir les ennemis de loin.  Le château est détruit vraisemblablement en 1633, ne subsistent aujourd’hui que deux pans de mur du donjon, une cheminée et une grande archère à niche.
Depuis plusieurs années une équipe de bénévoles, les « Veilleurs du Ramstein », dégagent et consolident murs, tours et soubassements.
L’écrin de verdure qui l’entoure est particulier et rare, on y trouve notamment la biscutelle, une petite plante de la famille des crucifères unique dans la région ou d’autres espèces menacées (laitue pérenne, achillée noble, lézard vert…).
Pour des raisons de sécurité, le château est interdit d’accès (visite du chantier possible lors des Journées du Patrimoine).
En savoir plus

Château de l’Ortenbourg (Scherwiller)

L’une des plus belles ruines castrales de la vallée du Rhin

Vous l’avez certainement déjà aperçu de loin, perché sur un piton rocheux à 443 m altitude, dominant la commune de Scherwiller. Cette ruine construite au 13e siècle par Rodolphe de Habsbourg, est reconnue comme l'un des châteaux forts rhénans le mieux pensé d'un point de vue défensif et résidentiel.
Une chemise, haute de 17 mètres entoure le donjon pentagonal haut de 32 mètres, qui offrait jadis 6 étages de tir.
Il n’est accessible qu’à pieds, depuis un sentier de randonnée balisé, démarrant à 200 m de l’Auberge de la Hühnelmühle. 30 mn de marche suffisent pour atteindre la forteresse. Pensez à prendre votre pique-nique pour un repas avec vue !
En savoir plus

 


Château de l’Oedenbourg (Orschwiller)

Le Petit-Koenigsbourg

Situé à une centaine de mètre de son illustre grand frère le château du Haut-Koenigsbourg.  
Son nom, qui signifie "château désert" apparaît en 1417 et semble indiquer qu'à cette date, le château est en ruine. Il avait très certainement comme fonction de servir de poste avancé du Haut-Koenigsbourg ; sa destruction définitive remonterait cependant à 1462, lors d’un siège où l’artillerie a joué un rôle déterminant.
L’Oedenbourg est consolidé au début du 20e siècle par l’architecte allemand Bodo Ebhardt.
Aujourd’hui il ne subsiste guère plus que quelques vestiges : 3 pans de murs du logis seigneurial, avec des fenêtres gothiques, ainsi que des restes du donjon
Il est interdit de visiter la ruine de l’intérieur.
En savoir plus

 

Château de Kintzheim 

Fief de la Volerie des Aigles

Perché à 260 m d’altitude sur les hauteurs du petit village viticole de Kintzheim, il est cité pour la première fois en 1270 comme propriété des Rathsamhausen. Racheté ensuite par la Ville de Sélestat en 1492, puis revendu en 1649 à Jean Guillaume de Goll qui le restaure particulièrement (donjon, logis, chapelle). 
Faucons, buses, aigles et autres rapaces sont aujourd’hui les illustres hôtes de ce château. De fin mars à mi-novembre, au cœur de la Volerie des Aigles, ils offrent un spectacle époustouflant pour toute la famille.
En savoir plus

 

Accessible depuis La Vancelle vous pouvez également découvrir le château du Frankenbourg

SÉLESTAT HAUT-KOENIGSBOURG TOURISME

2 Place du Dr Maurice Kubler
Maison du Parvis
67600 SELESTAT

TÉL. +33 (0)3 88 58 87 20
 

RÉGION DE SÉLESTAT
HAUT-KOENIGSBOURG